Support 

FAQ

CGU 

logo-chapngo.png

Télécharger l'app

IOS 

Android

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram

@2019chapngo.com

Rechercher
  • Oncle Chap'

Oh le mauvais plan !

Mis à jour : 9 avril 2019

Vous me connaissez, je ne suis pas là pour dire du mal des autres, ça se saurait. Mais là, je voudrais pousser un cri d’alarme Ouuuuuuu, sus à l’ennemi, non à Tripadnator. Je pense que nous sommes arrivés au bout d’un système qui va, non pas faire progresser les piteux, mais au contraire faire fermer ceux qui, tous les jours, vous offrent le meilleur.



Gros comme une jatte de mousse au chocolat ...

En effet, soyons pragmatiques. Imaginons, un restau, genre qui fait des chips grasses au bar avec le p’tit kir offert, du réchauffé de plats sous vide, des entrecôtes, des frites à profusion et des jattes de mousse au chocolat à volonté. Et bien à la fin du service, disons un samedi soir après la première des « Tuches 3 », le manager qui fait le job mais guère plus, il peut recevoir jusqu’à 38.712 critiques négatives sur Tripadnator. Malgré cela, il compte quand même sa caisse pépouze. Pire, c’est qu’il va se coucher tranquille, non sans avoir grignoté au préalable, la grosse chips qui était collée sur sa cravate depuis 19h00. Et oui, car penses-tu une seule seconde que le client de chez Hypothalamus va sur Tripadnator pour savoir combien d’étoiles a ce resto avant de réserver une table ? Imagine :

-       Hé mÔman, ça te dirait qu’on s’fasse un 2 étoiles ce soir ? oui ? Et bien ça tombe bien, j’ai réservé une table à l’Hypothalamus de la rocade extérieure. Il a eu 2 étoiles sur Tripadnator cette semaine.

-       Hooo mon chouchouloulou je t’aime de tant d’amour, gros comme une jatte de mousse au chocolat à volonté.

Oui car souvent chez Hypothalamus, après une entrecôte frite à volonté, cela finit souvent avec le doigt dans la jatte. Et bien non, lorsque l’on va dans ce type d’établissement, on ne va pas sur Tripadnator avant de sortir, car des critiques, le client s’en masse le coquillard comme Édith le Piaf. Donc, toutes les critiques du monde ne feront rien à l’affaire.


On clarifie le beurre et la situation

Alors que tu prends un vrai gastro, une vraie maison avec en cuisine un Chef, un second, voire un troisième et en salle 2 ou 3 serveurs remontés comme des coucous suisses, tous prêts à te servir et à te ravir. Tu imagines, les tables avec les nappes à carreaux, la brigade est en cuisine depuis 17h00, oui car dans ces maisons on cuisine, on ne fait pas de bain-marie-couche-toi-là, souvent on émince, parfois on s’excuse, de temps en temps on tranche dans le lard mais rarement dans le vif. On fait des roux et des blonds, on châtre les écrevisses alors qu’on habille les volailles. Tandis que l’on monte les filets on abaisse la pâte. Parfois ça barde en cuisine mais toujours ça se rabiboche car on clarifie le beurre et la situation. Et si t’insistes, au dessert, le chef te joue un air de mandoline.

Et bien pour ces chefs, ces maisons, une seule critique venue d’un mal-embouché, d’un jaloux, d’un pisse-froid ou d’un pousse-mégot, peut ruiner des années d’efforts.

On a vu souvent de belles maisons fermer, des chefs raccrocher leur tablier sur une seule critique, alors que toutes les critiques du monde feront rarement plier un Hypothalamus.


Partagez vos expériences entre vous

Alors oui, si nous voulons continuer à profiter de nos chefs, de leur cuisine, évitons de nous répandre sur ces sites. Il est plus simple et efficace de dire à un chef que son œuf mimosa était trop mimosa, que d’aller, une fois rentré à la maison bien à l’abri des regards indiscrets, vomir une bafouille sur Tripadnator. Je ne considère une critique que lorsque je connais celui qui la fait. Je reste persuadé que les aficionados de la mousse à volonté ne sont peut-être pas les meilleurs critiques gastronomiques de la planète. Partagez vos expériences entre vous et ne vous fiez pas à celles des inconnus.


#mauvaisplan #avis #app #confiance